vendredi 22 juin 2012

Ringer, c'est fini !

Saison 1

Et oui, le retour télévisuel de Sarah Michelle Gellar n'aura duré qu'une saison. Ringer n'a malheureusement pas été reconduite pour une saison 2.

Le synopsis : Bridget, ex-prostituée toxicomane, assiste à un terrible meurtre dans le club de striptease où elle travaille. Elle se retrouve alors témoin-clé dans le procès contre le meurtrier, Bodaway Macawi, son patron, qui encourt la peine de mort. Placée sous détention préventive, Bridget panique et prend la fuite le matin du procès, après avoir frappé et volé l'arme du policier qui la surveillait. Elle décide alors de partir pour New York, dans l'East Hampton, où vit sa sœur jumelle Siobhan. Fâchées depuis plusieurs années, les deux sœurs ont grandi séparées l'une de l'autre suite à une tragédie survenue dans leur passé. Les retrouvailles secrètes semblent bien se passer, mais peu de temps après, Siobhan se suicide. Elle est laissée pour morte, noyée dans l’océan. Bridget, seul témoin de cette scène, voit là une occasion de s’en sortir…

Ceux qui suivent les publications de Big Bang Séries ont pu partager avec moi, les 11 premiers épisodes en détail. Toujours en ligne, n'hésitez pas à les relire ou à les découvrir.

A partir de l'épisode 12 donc, la supercherie des deux sœurs jumelles se refermait toujours plus sur elle-même. Alors que Shiobhan complotait pour pouvoir se retrouver en paix avec son amant, tous les coups sont permis. Ses plans machiavéliques laissent souvent la place à ceux d'une autre psychopathe en chef : Catherine, la mère de Juliet. Celle-ci n'a jamais supporté la nouvelle femme qui a pris sa place. En mettant en scène le viol de sa propre fille, en tentant d'escroquer l'homme riche et puissant qu'il est, en jouant du sentiment, en engageant homme de main et tueurs en série du coin, la diabolique tente le tout pour le tout afin de récupérer ce qui lui est dû. L'ultime tentative : assassiner elle-même Bridget en maquillant la scène en suicide. Heureusement, Andrew arrive à temps et sauve sa fausse femme. Tout pourrait alors aller pour le mieux, mais le moment tant attendu arrive...


Ringer nous tenait effectivement en haleine. Bridget allait d'une part être découverte par ce nouvel entourage qu'elle a trompé des mois durant et de son côté, celle-ci allait découvrir que sa moitié était toujours vivante et que toute cette affaire était orchestrée par sa moitié, qui ne voulait depuis le départ qu'une seule chose, sa vengeance. Shiobhan estime en effet que Bridget est responsable de la mort de son petit garçon. Au moyen de nombreux flashbacks, nous avons pu découvrir ce passé intrigant. Ce passé, en effet, nous a été dévoilé. Satisfaits, nous sommes.

La fin de Ringer - avec ce qu'on entend par fin - à savoir révélation, confrontation et conclusion n'est qu'en demi-teinte. Les scénaristes, au moment du bouclage, ne savaient pas si le show continuerait ou non. Résultat, vivant certainement d'espoir, ceux-ci n'ont pas voulu mettre un véritable point final à Ringer, pour ne pas se saborder au cas où une saison deux naîtrait. Ils ne proposent donc qu'une alternative. Oui, Andrew et Juliet apprennent la vérité et nous pouvons jubiler, mais vite, Bridget se retrouve seule, abandonnée (car contrairement à ce que l'on pouvait imaginer : la famille trompée ne lui pardonne pas) et là, Bridget apprend la non-mort de sa – excusez-moi du terme - pute de sœur. Générique. Frustrant, n'est-ce pas ? Je ne vous le fais pas dire.


En conclusion, Ringer rappelle un fonctionnement absurde. Pourquoi les chaînes n'annoncent-elles pas en avance à leur équipe lorsqu'une série (qui ne fonctionne pas assez) , le non-renouvellement à la saison prochaine ? Ces derniers auraient l'occasion de véritablement conclure leur histoire et témoigneraient d'un respect mérité pour le public. Si l'annonce prématurée n'est pas possible, pourquoi ne pas tout simplement produire un téléfilm ou un épisode supplémentaire afin de faire les choses comme elles doivent être faites ? Publie-t-on un livre avec un épilogue réduit? Ici, les deux sœurs n'ont même pas une scène de rencontre, Andrew et Juliet ne savent pas que Shiobhan est toujours vivante ! Frustrant !

Ce cri n'est qu'un pavé dans la mare puisque nous sommes habitués à cette technique de naze, mais comme il concerne cette fois, Sarah Michelle Gellar qui a prouvé que ni son talent, ni son charme n'avaient bougé d'un pouce et que Ringer était une série qui, malgré ce pitch plutôt hallucinant, tenait la route, fonctionnait bien. Nous, déjà fans, en voulions plus et en voulions mieux !

15/20

4 commentaires:

popa a dit…

Jusqu'à la fin de la saison j'ai espéré qu'il y ait une suite ou une fin satisfaisante... Ce n'est pas le cas, je ne regarderai donc pas la "nouvelle" série de SMG. Procédés de merde, ces fins approximatives, on est d'accord.

Sniv a dit…

Je suis sûr que tu serais pourtant comme moi : satisfait de cette saison, malgré sa fin pressée. Certain !

Anonyme a dit…

Une super série qui vit malheuresement une courte fin dans le non respect de son public.

Anonyme a dit…

J'ai pensé avoir mal enregistré le dernier épisode, car la fin est une fin qui n'en est pas une. La série était vraiment pas mal. Les acteurs plutôt bons. Un peu (trop) de rebondissements, mais ça fait pas de mal, tant qu'on suit. Mais, sans une suite, c'est une m...e qui ne rime à rien.
On verra bien