dimanche 20 novembre 2011

Supernatural

Saison 2.


Après avoir quelque peu traîné des pieds à l'idée de reprendre Supernatural, je n'ai finalement pas regretté de m'être accroché.

En effet, la première saison se regardait tranquillement mais avait, à mon sens, quelques défauts. En cette saison 2, l'évolution est générale, tant du point de vue des enquêtes que des personnages en eux-mêmes et de leur relation.

Sam et Dean poursuivent toujours leur chasse à travers les Etats-Unis. Très régulièrement réussis, nous croisons des zombis, des chiens noirs, un virus démoniaque, un polymorphe, un pasteur meurtrier, un embrouilleur, un fantôme provoquant des accidents de la route ou encore des loups-garous. Les épisodes qui ont particulièrement retenu mon attention sont ceux qui se déroulent dans des espaces clos, tels que l'hôtel hanté, la prise d'otage à l'intérieur d'une banque, les plateaux de tournage d'un film d'horreur à Hollywood ou encore l'univers carcéral dans lequel les deux frangins se font volontairement enfermés pour tuer un esprit tueur. Bien construits, prenants et parvenant à créer la surprise, le niveau a monté d'un cran.

Durant cette saison 2, ce sont aussi les fils conducteurs qui gagnent en intensité. Alors que la disparition du père de famille m'avait plutôt laissé de marbre, les conséquences de sa mort entraînent des situations bien plus haletantes. Le point le plus passionnant est celui du pouvoir de Sam. Nous y découvrons son origine sans pour autant en déterminer ses limites. Il se résume à un don visionnaire de l'avenir. Par flash, le jeune homme reçoit par à-coups des images de ce qu'il adviendra bientôt. Dean, non sans mal, avoue à son frère les confidences de leur père : il devra le protéger ou le tuer. Cette menace qui plane sur ce futur incertain et qui met en danger l'un de nos héros est un aspect forcément prenant. D'autant plus qu'au fil du temps, le duo fait la connaissances d'autres jeunes possédés par ce même genre de pouvoir étrange. La créature qui en est à l'origine - ce démon aux yeux jaunes - parviendra à monter ses disciples les uns contre les autres et Sam périra. Pour le sauver, Dean passe un accord et réussit à le ressusciter en échange de sa propre mort. Il lui reste un an à vivre...

Si différents personnages ont pris de l'importance au cours de cette saison 2 comme Bobby, Ellen et Jo, que le nouveau statut de fugitif des deux frères devant régulièrement se cacher de la police ajoute de la tension, que l'épisode durant lequel un Djinn faisant vivre à Dean la vie qu'il aurait pu avoir si sa mère n'avait pas été tuée ajoute de l'émotion, que le démon aux yeux jaunes a enfin été anéanti et que leur famille a été pour le coup vengée, ce sont trois autres grandes caractéristiques qui deviennent des atouts de Supernatural : d'une part, les rapports entre Sam et Dean devenus à la fois plus intenses et plus drôles, chacun des deux acteurs a trouvé sa place et le binôme qui me semblait encore un peu fade l'année dernière se révèle et fonctionne bien mieux ; d'autre part, le don de Sammy semble être à double tranchant et parvient véritablement à créer un mystère ; enfin, malgré un dernier épisode, à mon sens, trop fouilli et trop fourni, le démon aux yeux jaunes, avant sa chute, qui a libéré deux cents nouveaux démons dans la nature, et surtout ce compte à rebours d'une année sur la tête de l'un de nos personnages principaux gagne le pari de conclure une partie de l'histoire en lançant efficacement la prochaine.

Conclusion : ne pas rester sur ses a priori et faire confiance à une série qui vient d'entamer sa septième saison. Ce n'est certainement pas pour rien. La preuve...

14,5/20

2 commentaires:

Slayer a dit…

Content que tu poursuis, jte lavais dit ! Tu verras la s3 est encore mieux :)))))

Anonyme a dit…

buy valium online buy valium without no prescription - buy valium online no prescription cheap